Trois contes et quelques

Trois contes et quelques

de Emmanuel ADELY

Objet nocturne numéro 

30
2024

Dates

  • du 04 au 21 juillet 2024
    La Manufacture - Musée Angladon
    Avignon
  • du 12 au 14 septembre 2024
    Pronomade(s)
    Cardeilhac
  • 21 septembre 2024
    Théâtre de Châtillon - Play Mobile
    Châtillon
Teaser "Trois contes et quelques" réalisé par Tom Chertier

Notes & textes 

Le groupe Merci joue avec les contes !
Le conte serait-il un perpétuel exercice de « modernité » ?
Car s’il se colporte de bouche en oreille, d’écran en regard, il est sans cesse adapté, réinventé, relu pour se faire entendre de son époque.

Le groupe Merci joue avec les contes d’Emmanuel Adely !
Auteur résolument contemporain Emmanuel Adely a réécrit les contes de Charles Perrault en rendant aux paires la jeunesse malicieuse qui leur est due.  
Ainsi "Peau d’huile", "Lou" ou encore "Serial Lover", nous rappelleront quelques histoires habilement édulcorées par Walt Disney et aujourd’hui remises en scène dans leurs brutales réalités par le surgissement de #MeToo.
Le Petit Chaperon rouge ou encore Barbe Bleue viennent reprendre du service chez nos contemporains en levant les questions éternellement refoulées de violence, d’inceste, de domination, de craintes ancestrales. 

Il était une fois, mais une seule fois ou plusieurs fois ou c’est tout le temps, ça se répète, tout le temps ça se répète.

Ainsi le prologue de Trois contes et quelques est posé pour nos contes à venir, le ressassement de nos travers humains suit son cours.

Cette réécriture par Emmanuel Adely est pour le groupe Merci l’objet d’un moment tragicomique joué par deux étranges comédiens conteurs dans une tout aussi étrange installation. C’est avant tout le plaisir de jouer d’une langue incisive, sonore, ironiquement politique ainsi que la jouissance à partager ce moment cruel et malicieux.

Le groupe Merci tient à remercier vivement la présence exceptionnelle de Charles Perrault venu depuis son siècle assister en Avignon aux représentations de ses contes chéris. 
Quelques quatre siècles après les avoir écrits.
Les reconnaitra-t-il ?  

Générique 

Trois contes et quelques
de Emmanuel ADELY
Non publié

Une création du groupe Merci
objet nocturne n°30

Avec et par
Georges CAMPAGNAC
Pierre-Jean ETIENNE
et 
Raphaël SEVET

Mise en scène et scénographie : Joël FESEL
Accompagnement à la dramaturgie : Bastien PASSERON
Construction : Alexander BUGEL
Regard extérieur : Pierre DÉAUX
Régie générale : Raphaël SEVET
Accompagnement et production : Céline MAUFRA
Administration : Julie DEVÈS

Complicité : Tom CHERTIER

Une production du groupe Merci
En coproduction avec Pronomade(s), Centre National des Arts de la Rue et de L’Espace Public, Encausse-les-Thermes

Accueil en résidences :
Pronomade(s), Encausse-les-Thermes
Compagnie 111 – Aurélien Bory / Ancien Théâtre de la Digue

Création le 4 juillet 2024 à Avignon

Pour aller plus loin 

C'est une petite fille. C'est une princesse. Son père est roi. Son père est riche. Il a un champ de pétrole. Il a un château. Il a des équipes de foot. Le château a 440 pièces. Il a des yachts.
Le château a 365 fenêtres. Il a des avions privés. Le château a 282 cheminées. Il a des
chaînes de télévision. On dit que le château est copié. On dit qu'il est clinquant. On dit que
c'est vulgaire. En un mot, c'est nouveau riche. Il dit que le nouveau riche d'aujourd'hui est le
bon goût de demain. Et fait décapiter les grincheux.
Sa mère est reine. Elle a été mannequin. Elle a été comédienne. Elle a été chanteuse. Elle a
été Miss Univers juste avant son mariage et depuis elle se consacre aux fondations
humanitaires et aux campagnes contre les violences sexistes et sexuelles qu'elle finance sur
ses royalties. Elle est irréprochable. Elle est parfaite. On dit elle est parfaite.
La petite fille est aimée. La petite fille est gâtée. La petite fille est heureuse. Les parents sont
heureux. Tous les trois sont heureux.
Ça commence donc par le bonheur. Toujours.
Mais un moment. Seulement.
Car la mère se meurt, la mère est morte. Ashes to ashes.
 

Extrait de Oil Skin
Emmanuel ADELY

Parfums de presse 

TROIS CONTES ET QUELQUES
« 
Le vocabulaire et la gestuelle à la mode chez les influenceuses sont ici digérés par le monde des contes, et l'osmose est miraculeuse. Le spectacle tient les deux enjeux à la fois : passer au crible du mouvement #MeToo les perversités contemporaines tout en prenant racine dans les archétypes. (...) Calés sur leur piste de jeu sans jamais perdre leur rythme, les acteurs pétillent et servent avec talent la drôlerie grinçante de ces contes si brillamment renouvelés ».
TÉLÉRAMA - 12/07/2024 - par Emmanuelle BOUCHEZ (Avignon off 2024 : les 22 coups de coeur de Télérama)

TROIS CONTES ET QUELQUES : LES CONTES VERSION TRASH ET GLAM
« Dans cet espace où tout, déjà, signale la distanciation, l'ironie, le goût de la dérision, Georges Campagnac et Pierre-Jean Etienne vont porter, avec précision et un humour pince-sans-rire au cordeau, le récit des trois contes. (.) Qu'il s'agisse de l'écriture, du décalage produit par cette réécriture ou du jeu équilibré et prolongeant le ton caustique de l'auteur, l'ensemble saisit. Il y a bien une indéniable efficacité, une intelligence et un humour mordant ».
SCENEWEB - 11/07/2024 - par Caroline CHATELET

TROIS CONTES ET QUELQUES POUR NOUS REVEILLER AU MUSEE ANGLADON
L'ECHO DU MARDI - 15/07/2024 - par Michèle PERIN

IL ETAIT... TROIS FOIS
LES TROIS COUPS - le journal du spectacle vivant - par Léna MARTINELLI 

IL ETAIT PLEIN DE FOIS 
INTRAMUROS - été 2024 - par Sarah AUTHESSERRE