Brève d’aventure

Le groupe Merci poursuit l'aventure

Le groupe Merci s’est inventé en 1996 autour et à partir d’une écriture contemporaine, celle de Patrick Kermann avec De quelques choses vues la nuit.
Le groupe Merci s’est inventé par une rencontre entre Solange Oswald, metteur en scène, et Joël Fesel, plasticien et scénographe.
En 1996, le groupe Merci s’est inventé une longue et fructueuse aventure avec de multiples rencontres de comédien·ne·s, de créateurs de lumières et de vidéo, de créateurs de musique et de sons, d’auteurs et de langues contemporaines, Eric Arlix avec Programme, À notre chère disparue la démocratie et Colère, Falk Richter avec Je suis Fassbinder et Trust, Patrik Ourednik avec Européana, Charles Robinson avec Génie du proxénétisme.
Depuis 1996, les aventures et les rencontres du groupe Merci ont donné lieu à la création de vingt-huit objets nocturnes.

Des objets nocturnes pour ne pas dire les mots du continent théâtre.
Des îlots pour convoquer, convier, embarquer.
Des îlots pour se maintenir en régime de crise à chaque création, en croisant les questions de dramaturgie de l’espace et de dramaturgie de la parole, en risquant et recréant pour chaque objet nocturne des décentrements par rapport à une architecture théâtrale où la place du spectateur serait prédéfinie. Des îlots pour risquer le hors-les-murs, le déambulatoire, l’immersif, le quadri-frontal ou bien les perturbations du frontal.
Et au départ de cet archipel, le Pavillon Mazar, un laboratoire de recherches pour des formes nouvelles. Un port d’attache, de déport hétérotopique et de départ.

En 2019, Solange Oswald a quitté le port et la compagnie peu après avoir monté "Avant la retraite" de Thomas Bernhard.
Le groupe Merci piloté désormais par Joël Fesel, scénographe et metteur en scène, a décidé de poursuivre l’aventure, d’étendre son archipel et de créer de nouveaux îlots.

Des îlots pour s’exposer aux questions qui maintiennent éveillés et pour creuser nos inquiétudes.
Des îlots pour mettre en jeu les questions de notre temps avec des langues contemporaines et des auteurs vivant.
Des îlots pour dire avec drôlerie nos catastrophes, nos colères, nos inquiétudes sans chercher la fin réconciliatrice.
Un théâtre de l’intranquillité. Donc.
Et pour incarner ces troubles, des acteurs de l’adresse, des funambules de l’intime, des bouffons du sensible.
Un théâtre de l’ironie. Donc.
Et pour faire surgir l’acte de jouer et de dire, des espaces autres pour voir et pour écouter autrement.
Un théâtre de l’espace autre. Donc.

Le groupe Merci reste fidèle. Donc.
Décidément. Résolument.

 

M comme Monstre. Masque. Moteur.
E comme Espace. Exploration. Enquête. Extension. Échappement. Exposition. Étrangeté.
R comme Récalcitrances. Rendez-vous. Risque. Recherche. Rencontre. Rêverie. Radiographie.
C comme Crise. Catastrophe. Cartographie. Clandestinité. Communauté. Contemporain. Cap.
I comme Inquiétude. Intranquillité. Intimité. Immersion. Imminence. Identité. Irruption. Îlot.

_

Revue de presse

télécharger la revue de presse